Cours technique X41

9. Les barettes de mémoire Ram

1. Notions de base 2. Techniques d'atelier 3. Configuration des réseaux 4. Techniques spécifiques
Accueil X41-tech.com 1. Notions de base Plan du site

La mémoire RAM est utilisée par le processeur pour sauvegarder temporairement les données et les programmes en cours de fonctionnement. Comme nous l'avons déjà vu dans l'introduction aux composants d'un ordinateur de cette formation en maintenance, le contenu est supprimer lorsqu'on éteint l'ordinateur, à l'inverse du contenu sauvegardé sur le disque dur.

1. Les différentes technologies et types

Je vous passe les anciennes mémoire plus utilisées (voire compléments) pour ne retenir que la barrette DDR (uniquement les anciens Pentium IV et autres Sempron), DDR2 utilisée par la majorité des ordinateurs d'avant 2010 et la DDR3 utilisée par les I3-I5-I7, P6200 et G620 et les Phenom II - Athlon II connectés sur un socket AM3 (sur une carte mère AM2+, c'est toujours de la DDR2) ou les nouveaux A4 avec le socket FM1. Tous les processeurs actuels gèrent directement la mémoire sans passer par un circuit électronique supplémentaire (chipset): la technologie à utiliser dépend directement du socket utilisé.

2. Différencier la mémoire utilisée dans un ordinateur.

Déjà toutes les mémoires DDR se ressemble, la barrette a une seule encoche (les anciennes Dimm en avaient 2) quel que soit le modèle, l'encoche est juste décalée suivant le type de barrette, elles ne peuvent pas être insérées dans un connecteur d'un autre type.

La première solution reste de lire l'étiquette sur les barrettes déjà installées. La deuxième solution (du moins pour les processeurs AMD est de vérifier le socket et le type de processeur. Les socket AM2 et AM2+ utilisent de la DDR2 (en gros tout ce qui est Athlon 64), les anciens sockets 752 utilisaient de la DDR1 (en gros les Sempron qui ne sont pas 64 bits). Depuis 2010, tous les processeurs et cartes mères utilisent la DDR-3.

Les types ne peuvent pas être mélangées, de toute façon, impossible d'insérer une mémoire d'un type dans le connecteur d'un autre type, les encoches sont placées différemment.

Pour chaque type, différentes vitesses sont proposées. Plus la fréquence est élevée, plus les accès seront rapides. En règle générale, les cartes mères acceptent toutes les vitesses sauf en DDR 3 ou les vitesses sont limitées par le chipset (souvent à 1066).

3. Emplacement.

La majorité des cartes mères intègrent 2 ou 4 emplacements pour les barrettes mémoires. On doit donc parfois enlever une barrette de faible capacité (256 M0) pour en insérer une plus grosse. Les capacités des barrettes actuelles sont de 256 et 512 Mo, 1, 2 et 4 Giga octets. 

4. Le Dual Channel - double canal.

N'importe quel emplacement peut faire être utilisé. Par contre, les cartes mères actuelles acceptent le Dual Channel qui permet de lire et écrire sur deux barrettes en même temps. Ceci améliore les performances d'accès à la RAM et donc la vitesse de transfert. Dans ce cas, les deux doivent être de même capacité et de même vitesse. Elles doivent être installées sur le même canal. Par exemple A1 et A2 ou B1 et B2.

Dans le premier exemple (dual Channel), les données sont écrites en parallèle sur 128 bits. Dans le deuxième cas, simple canal, les données sont écrites sur 64 bits dans la mémoire Ram, puis lorsque la première est remplie, dans la deuxième.

Le microprocesseur Intel I7 avec son contrôleur intégré utilise 3 canaux en même temps, quelques modèles de Xeon (un processeur utilisé principalement pour les serveurs informatiques) en gèrent jusque 4.

4. Correction d'erreur.

Les barrettes utilisés par la majorité des tours actuelles sont standard (No-ECC). Même si les cartes mères les acceptent le plus souvent, seuls les serveurs réseaux utilisent réellement de la mémoire ECC qui détecte et corrige une erreur.

Chaque barrette standard permet de travailler sur 64 bits en utilisant 8 modules de 8 bits mis en parallèle et le contrôle de parité utilise un module supplémentaire (aussi sur 8 bits). Chaque module est associé à 1 bit de parité. Cette technologie permet de détecter deux erreurs mais pas de faire de correction. Elle est plus chère.

Une autre méthode est parfois utilisée (appelée chipkill ou Aecc). On regroupe les modules par deux (soit 16 bits) mais aussi les zones de parités. De ce fait, deux bits vont gérer la parité de 16 bits, soit 4 zones. Ceci va permettre de détecter et de corriger 4 erreurs sur l'ensemble de chaque adresse mémoire.

Statistiquement, un PC tournant 24 heures sur 24 va rencontrer entre 2 et 12 erreurs par ... an, le plus souvent lié à des problèmes de températures.

5. Mémoire Registred

Certains processeurs utilisent des obligatoirement des mémoires REGISTERED (généralement couplée avec l'ECC). Ces modèles utilisent les mêmes technologies que ci-dessus mais avec un fonctionnement interne différent. Dans une barrette classique (un-registered), le northbridge (ou plutôt actuellement le contrôleur interne du microprocesseur gère directement d'adressage interne et l'horloge de cadencement des signaux. Dans ces modèles particuliers, trois composants sont ajoutés: une PLL qui reçoit le signal d'horloge et le retransfère vers les différentes adresses de la barrette et deux registres (mémoires tampons) de 32 bits (soit 64, la capacité en bits d'une barrette actuelle)  qui vont chacun gérer une partie des signaux d'adresses et de commande.

Le principal intérêt est la possibilité de gérer plus de quantités de mémoires, tout simplement parce que le chipset ne gère plus directement toutes les adresses mais gère des registres aux quels il envoie les commandes. Forcément, le contrôleur est spécifique et n'accepte pas les modèles standards.

6. Ajouter une barrette mémoire?

Déjà si votre système d'exploitation est 32 bits (le plus courant), la limite est de 3 Giga octets maximum (Vista et SEVEN en accepte jusque 4 mais avec des surprises). La valeur standard est de 1 Giga sous XP (512 Mega octets est le stricte minimum avec SP3), 2 sous Vista, Seven et 8.

Pour les systèmes d'exploitation 64 bits couplés avec un processeur 64 bits, la limitation est celle de la carte mère, soit généralement de 32 ou 64 Giga octets maximum pour les PC actuels.

Avec des prix relativement faibles, ajouter une mémoire RAM est intéressant en terme de performances, ceci n'accélère par exemple pas le démarrage mais offre un meilleur confort d'utilisation pour des programmes nécessitant beaucoup de ressources comme les traitements de photos et vidéos, jeux (surtout couplés avec une carte graphique performante), .... mais ça ne fera pas de votre vieille machine un ordinateur avec des performances actuelles.

La formation X41-tech -> 1. Notions techniques de base -> Les mémoires pour PC et portables